Nous avons une influence positive en améliorant à la fois le nombre de professionnel/es de santé spécialisé/es mais aussi la qualité des soins de santé, en particulier chez les enfants.

Lors de nos formations, nous appuyons l’autonomisation des femmes, avec un minimum de 50% de participation féminine dans nos formations et au sein du professorat que nous formons, toujours dans la mesure du possible. Nous adaptons les horaires afin qu’ils soient conciliants avec le travail et la vie de famille.

 

Nous contribuons à la création de synergies entre les universités du NORD et du SUD : L’UCAD au Sénégal, l’UEM et UNILURIO au Mozambique, l’UNAM au Nicaragua, et d’autre part, l’UPC et l’UB dans notre pays. Nous poursuivons également la cible 17.2, en luttant pour que nos institutions et gouvernements allouent 0,7% du revenu national brut à l’aide publique au développement (APD / RNB) dans les pays en développement et de 0,15% à 0,20% dans les pays moins développés.

Nous contribuons au renforcement des systèmes de l’enseignement supérieur en développant des cours académiques officiels et en formant ceux et celles qui seront les futur/es enseignant/es des universités dans le Sud.

Nous contribuons à sa réalisation en créant et en mettant en œuvre une e-Santé personnalisée, afin que les pays en voie de développement puissent former électroniquement et à distance leur personnel médical.

Nos projets ont également une incidence indirecte sur les trois ODD suivants :  

  

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies
->